La mobilisation contre la LOMag a porté ses fruits: la nouvelle loi est enterrée

Sous la pression des grands distributeurs, le Parlement fédéral voulait imposer à toute la Suisse des horaires étendus jusqu’à 20 heures. Avec la LOMag, 60% des vendeuses et vendeurs auraient dû travailler plus tard le soir, dont les Neuchâtelois. Dans le canton, une formidable mobilisation du personnel contre ce projet de loi a eu lieu! Unia invite les vendeuses et vendeurs à fêter cette belle victoire.

La campagne que le Groupe de travail vente (GTV) d’Unia Neuchâtel a menée ces derniers mois dans le canton a clairement porté ses fruits. En effet, le GTV, composé de vendeuses et de vendeurs engagés, déterminés, inventifs et très actifs a contribué à faire capoter le projet de loi sur les ouvertures des magasins (LOMag) une deuxième fois devant le Conseil des Etats. La LOMag est définitivement enterrée.

Discussions avec la clientèle et les politiciens

Les vendeuses et les vendeurs ont mobilisé les parlementaires, notamment par des témoignages de vies actuels et futurs. Ils n’ont pas hésité à raconter leur expérience, à parler avec les clients et à engager la discussion directement avec les politiciens. Ils ont aussi rappelé aux élus de droite qu’ils représentaient également les petits commerces qui risquaient de mourir à petit feu avec la LOMag, clairement en faveur des grands groupes.

Unia et le Groupe vente avaient d'ailleurs déjà tout mis en place pour récolter les signatures d'un éventuel référendum contre ce projet inutile.

Souveraineté cantonale et CCT

Autre argument mis en avant par les vendeuses et vendeurs: le canton doit rester souverain sur le terrain des ouvertures des magasins. La population neuchâteloise a en effet accepté il y a peu une extension des horaires à 19h (20h le jeudi), mais en échange d’une convention collective de travail qui protège le personnel. Les Neuchâtelois doivent pouvoir continuer à bénéficier d'une CCT dans la vente. Sur le plan national, Unia revendique d’ailleurs aussi une CCT dans une branche qui en compte peu et qui en aurait bien besoin.  

Apéro le 13 juin pour fêter cette victoire

Unia est bien conscient qu'il va falloir continuer à se battre contre les attaques sur les conditions de travail, mais pour l’heure, le syndicat souhaite célébrer avec les vendeuses et vendeurs cette réussite. Car c’est en se réunissant que les militants de la vente ont pu s’armer de projets pour contrer cette extension. Les idées et la force de faire passer leurs messages est la garantie de réussites futures !

Les vendeuses et vendeurs sont invités à un apéro festif le :

Lundi 13 juin à 19h30 – salle Unia Neuchâtel

Avenue de la Gare 3, 2ème étage

Venez nombreux!