Les assistantes en pharmacie se mobilisent pour leurs conditions de travail

Les assistantes en pharmacie de Neuchâtel, qui attendaient beaucoup des négociations conventionnelles avec l’Organisation Neuchâteloise des Pharmaciens, ont protesté samedi 5 novembre. L’association patronale a en effet tout simplement décidé de ne pas négocier. Un point de presse a suivi le défilé des assistantes en pharmacie.

Les assistantes en pharmacie de Neuchâtel, qui attendaient beaucoup des négociations conventionnelles avec l’Organisation Neuchâteloise des Pharmaciens, ont protesté samedi 5 novembre. L’association patronale a en effet tout simplement décidé de ne pas négocier. Un point de presse a suivi le défilé des assistantes en pharmacie.

 

4 ans d’études concentrées sur 3 ans, des exigences et des responsabilités pointues, pour une valorisation inexistante. Malheureusement, après cette bonne formation, beaucoup d’assistantes vont travailler dans d’autres branches plus valorisées.

 

Alors que dans d’autres branches, des accords sur les augmentations salariales ainsi que des salaires minimaux que l’on peut attendre d’une société sociale et moderne sont une réalité, il n’en va pas de même pour ces employées, dont la CCT a été dénoncée par l’ONP en décembre 2008.

 

Un salaire mensuel décent payé 13 fois l’an ainsi que 5 semaines de vacances? Rien de plus normal. Mais la plupart des assistantes en pharmacie ne bénéficient pas de cela !!! Pourtant, elles travaillent d’arrache-pied pour être à l’écoute des clients qui ne se doutent pas des situations parfois difficiles de certaines mères de famille devant s’occuper seules de leurs enfants.

 

Alors que les négociations devaient reprendre en vue de la signature d’une nouvelle CCT, par simple courrier, l’ONP, prétextant vouloir verser « au mérite » le 20% du 13ème salaire qui aurait dû être plein en 2009 et être totalement contre la compensation du renchérissement au coût de la vie (négatif cette année…) a communiqué ne plus être intéressé à signer une nouvelle CCT permettant l’amélioration des conditions de travail des assistantes en pharmacies.