Attention, frontalières et frontaliers : Baisse du remboursement en cas d’accident non professionnel

Si vous êtes soigné-e en France pour un accident non professionnel, vous n'êtes plus couvert à 100%

Depuis le 01.01.2021, un règlement européen sur l’échange de données entre les institutions de sécurité so-ciale des Etats membres s’ap-plique également à la Suisse. Désormais, en cas d’accident non-professionnel,
■ Soit vous êtes soigné-e en Suisse : rien ne change, les frais continuent d’être couverts à 100% (hors frais spéciaux).
■ Soit vous êtes soigné-e en France : environ 70 % des frais médicaux sont cou-verts. Le reste est à votre charge, sauf si vous avez une assurance maladie complémentaire (mutuelle) en France.
Pour éviter les mauvaises surprises, un conseil :
vérifiez la couverture de votre complémentaire ou mutuelle. Si vous n’en avez pas, rensei-gnez-vous sur l'utilité d’en conclure une. En cas d’acci-dent, les frais à votre charge pourraient être élevés.
Cette information aurait dû vous être donnée par votre employeur mais ce n’est que rarement le cas.


Le syndicat Unia soutient et conseille le personnel frontalier au quotidien, en collabora-tion avec le Groupement Transfrontalier Européen (www.frontalier.org/unia.htm)